L’été où j’ai appris à voler by Dana Reinhardt

Ce slow roman ado, beau et délicat, fait la part belle à l’authenticité et aux bonheurs simples.

Résumé
« Cet été-là, alors que toutes les filles de son âge étaient en vacances, Birdie, 13 ans, comptait passer son temps à travailler dans la fromagerie de sa mère. Elle n’avait pas prévu qu’elle découvrirait le carnet intime de son père disparu des années plus tôt. Timide et réservée, elle n’avait pas non plus prévu qu’un soir, à la fermeture du magasin, elle rencontrerait Emmett Crane, un garçon mystérieux et fantasque avec une étrange cicatrice sur la joue. Cet été-là, pourtant, Birdie allait briser sa coquille et découvrir la vie, la vraie. Cet été-là, elle apprendrait à voler. »

J’ai aimé assister à l’envol de Birdie vers le monde des adultes, trainer dans l’épicerie fine de sa mère, faire la connaissance du beau Nick, de la généreuse Swoozie, d’Hum le rat, son animal de compagnie et d’Emmett.

J’ai aimé Birdie, sa philosophie, ses émotions, ses questionnements,… .

Extrait
« Son corps avait cessé de vivre. »
C’est ce que ma mère me disait habituellement. Elle avait dû glaner la formule dans un livre. A moins qu’un psychologue ne la lui ait soufflée pour qu’elle puisse rassurer sa petite fille qui ne comprenait pas pourquoi elle ne voyait plus son papa. Et quand j’ai réclamé des détails sur les parties du corps concernées, elle m’avait précisé que c’était son cœur qui avait tout simplement cessé de fonctionner. Résultat, je me disais que si j’avais donné une bonne raison au cœur de mon père pour continuer de battre, il ne serait pas parti à jamais.

Vous pourriez aussi aimer...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *