C’était un accident

« C’était un accident » est le titre de mon premier roman.

Et ci-dessous, son processus d’accouchement (en tout cas pour le mien, de titre).

Un livre se présente d’abord sous la forme d’un fichier Word appelé « Idées 1 » puis il devient un fichier Scrivener dénommé cette fois « Roman 1 ».
Parfois, il arrive qu’il s’appelle, durant quelques semaines, “Goncourt 2019”. On ne sait jamais sur un malentendu. (#writermotivation).

Une fois le livre fini, tu repenses au titre parce que tu sais que c’est crucial. Si tu ne voulais pas te l’avouer, tu peux compter sur le reste du monde pour te le rappeler « Faut pas se planter sur le titre ! » ou sur des articles qui s’insèrent dans ton fil d’actualité « Le titre est la seule chose qu’on retient d’un livre ». Mais, à vrai dire, toi tu le sais que personne n’a encore appelé son livre « Roman 1 ».

Alors, un jour, tu t’y mets (à ton titre). Et là, tu as plein d’idées, 86 exactement. Tu frôles l’hystérie jusqu’à ce que tu constates que 70 de tes idées étaient des idées d’autres personnes avant que toi tu n’aies eu l’idée. 🤔

Bref, sur les 16 idées qu’il te reste, 12 ne veulent rien dire, après réflexion.

Sur les 4 restantes, que tu envoies à tes proches pour avis, aucune ne fait l’unanimité.

Sur les 86 idées du départ, tu n’en as plus une. Zéro.

Et puis, un jour, alors que tu cours (ou que tu marches ou que tu dors, enfin quand tu fais tout sauf réfléchir à ce titre), il vient naturellement, comme une évidence.

Tu le notes vite (c’est éprouvé, si tu ne notes pas tout de suite tes idées quelque part, tu les oublies). Tu te précipites ensuite sur Internet pour vérifier que personne ne l’a utilisé.

Tu ne l’envoies plus pour validation à tes ami.es parce que toi tu sais. Tu l’as trouvé ton titre. Il fait sens et il est encore plus fort une fois le livre refermé.

Je ne vous demanderai pas si ce titre vous plait (trop risqué à ce stade 😏).
Je vais plutôt vous demander : est–ce qu’il vous intrigue ?

Et pour vous, ça s’est passé comment l’accouchement de votre titre ? (Question étrange sortie du contexte non ?)

***
PS : Rendez–vous le 13 juin pour en savoir plus !

Vous pourriez aussi aimer...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *